Une semaine en famille à Argelès-sur-mer

A peine un mois après le retour de notre Tour du Monde, nous reprenons la route pour une semaine. C’est dans le Sud de la France, et plus particulièrement à Argelès-sur-Mer que nous élisons domicile pour ces quelques jours, du 8 au 15 avril.

Nous chérissons l’ambiance et le climat du sud aux vacances de printemps, que nous avions déjà expérimenté lors de notre road trip en Andalousie. Les températures sont chaudes sans être étouffantes, la floraison magnifie les paysages, et la faible affluence touristique comparé à l’été sont autant de « plus » qui permettent d’apprécier cet endroit à sa juste valeur.

Enfin, le coût de l’hébergement à cette période est nettement plus attractif. Nous étions dans un camping CapFun, et le bungalow pour 6 à la semaine nous est revenu à 350€ … juste quatre fois moins qu’en été !

 

Bungalow pour 6 ?! Et oui car cette fois nous embarquons dans notre périple mes beaux-parents, qui ont sauté sur l’occasion de passer quelques jours en famille (et surtout avec leurs petits-enfants !) et d’ajouter quelques belles randonnées à leur compteur.

Car avec un ciel exempt de toute pluie, il sera bien question de randonnée. Entre les bords de mer et les Pyrénées, le choix ne manque pas sur la côte Vermeille.

 

Randonnée au Cap Béar

Notre premier contact avec les lieux se fait côté mer, il s’agit d’une boucle autour du Cap Béar. Partant de Port Vendres, cette randonnée d’environ 8 km nous amène jusqu’à Paulilles en suivant le sentier du littoral.

Randonnee-Cap Bear-Carte Randonnee-Cap Bear-profil altimetrique

Après avoir suivi pendant 1km la jetée de Port Vendres, le chemin s’écarte de la côte et monte assez fortement, puis redescend tranquillement vers le phare du Cap Bear. On longe ensuite la côte jusqu’à la plage de Paulilles, où nous nous arrêtons pour pique niquer.

 

Port Vendres
Port Vendres

Randonnee-Cap Bear-1 Randonnee-Cap Bear-2 Randonnee-Cap Bear-3 Randonnee-Cap Bear-4 Randonnee-Cap Bear-5

La plage de Paulilles
La plage de Paulilles

Le retour se fait par l’intérieur des terres. On coupe à travers les vignes qui entourent le Domaine de Valcros, avant de retrouver la route pour un dernier kilomètre.

Domaine Valcros
Domaine Valcros

Randonnee-Cap-Bear-8

 

Randonnée à la Tour Madeloc

Le lendemain, nous partons côté montagne. En arrivant sur les hauteurs de Collioure, nous faisons un rapide stop à l’Ermitage Notre Dame de Consolation, avec sa chapelle étrangement décorée d’ex-voto de pêcheurs.

L'ermitage Notre-Dame de Consolation
L’ermitage Notre-Dame de Consolation
La chapelle
La chapelle
Ex-voto de marin
Ex-voto de marin

On passe ensuite au plat de résistance, la randonnée à la Tour Madeloc. Il existe plusieurs itinéraires pour s’y rendre, et en nous garant au Coll de la Serra, nous n’avons pas choisi le plus aisé !

Randonnee-Tour Madeloc-Carte Randonnee-Tour Madeloc-profil altimetrique

Le chemin au début est assez raide, et il faut parfois mettre les mains pour avancer. Mais à mesure que l’on prend de la hauteur, la vue sur la côte s’élargit, et on distingue nettement Collioure, Argelès et les plages de la côte Vermeille qui s’étalent jusqu’à l’horizon.

Randonnee-Tour-Madeloc-2 Randonnee-Tour-Madeloc-3 Randonnee-Tour-Madeloc-1

 

Passé les batteries de Taillefer, la randonnée est plus aisée, et au bout d’1h30 de marche, on atteint la fameuse Tour.

Randonnee-Tour-Madeloc-4 Randonnee-Tour-Madeloc-5

La Tour Madeloc
La Tour Madeloc

Côté ouest, on distingue maintenant assez nettement la tour de la Massane, avec une vue imprenable sur le Massif des Albères, et même dans le lointain quelques sommets enneigés.

La Tour de la Massane dans le lointain
La Tour de la Massane dans le lointain

De la tour Madeloc, on se rend compte qu’il y a un chemin plus aisé pour redescendre à la route. Du coup nous faisons deux groupes, les filles redescendent par le chemin « facile » (mais finalement pas moins long), tandis que les garçons font le retour par le même chemin qu’à l’aller, de façon à ramener les voitures. Thomas, qui a insisté pour faire parti du groupe des hommes, met les bouchées double et galope dans les rochers. Il est même ovationné par un groupe de randonneurs que nous croisons. Quelle fierté pour notre bonhomme !

Après s’être requinqués de cette belle randonnée, nous continuons la route des crêtes, puis bifurquons vers la côte jusqu’au Cap de Rederis. Encore un panorama magnifique, avec au Nord vue jusqu’au Cap Béar, au sud le Cap Cerbère et au delà, l’Espagne.

Cap-Rederis-1 Cap-Rederis-2

 

Visite de la ville de Collioure

Le troisième jour, c’est journée repos ! Point de longue marche pour aujourd’hui, mais visite de la charmante petite ville de Collioure. Encore une fois on se félicite d’avoir choisi le mois d’avril pour découvrir la région, car en plein été ce doit juste être l’enfer pour se garer et visiter. Une fois la voiture laissée au parking, on se laisse guider par les petites ruelles colorées, pour arriver jusqu’au Front de mer.

Collioure-1

Là, on ne peut rater l’imposant Château Royal de Collioure, ainsi que l’Eglise Notre Dame des Anges, dont le clocher qui était à l’origine un phare s’avance dans la mer.

Collioure-Château-Royal-1

L'église Notre-Dame des Anges
L’église Notre-Dame des Anges

Collioure-Eglise-Notre-Dame-des-Anges-2

Derrière l’église, nous poursuivons jusqu’à la Chapelle Saint-Vincent d’où l’on peut admirer les maisons de Collioure construites à flan de falaise.

Vue depuis la chapelle Saint Vincent
Vue depuis la chapelle Saint Vincent

Collioure-3

Collioure est surnommée « citée des Peintres », et de nombreuses reproductions de tableaux célèbres ponctuent le chemin du fauvisme, autre circuit pour découvrir la ville sur ce thème. Par ailleurs, de nombreuses échoppes dédiées à l’art et plus précisément à la peinture fleurissent à tous coins de rue.

Collioure-4

Nous terminons par une petite balade au Moulin de Collioure.

Collioure-Moulin

De retour au camping, point de repos pour notre grand galopin qui participe au « club enfants ». Au menu : activités manuelles. Il sera rejoint par Eléonore, après la sieste,  pour une séance danse et câlins avec Carabouille, la mascotte du camping !

 

Randonnée à Força Real

Le jour suivant, toujours accompagnés par un grand soleil et un ciel sans nuages, nous repartons pour une belle randonnée au départ de Montner, au Nord Ouest de Perpignan. La randonnée est très agréable, quoique fortement exposée au soleil.

Randonnee-Montner-Forca Real-Carte Randonnee-Montner-Forca Real-profil altimetrique

On commence dans les vignes, avant de s’élever jusqu’au Domaine de Força Real.

Randonnee-Montner-Forca-Real-1 Randonnee-Montner-Forca-Real-3 Randonnee-Montner-Forca-Real-2

Randonnee-Montner-Forca-Real-4

La randonnée se poursuit à travers un sentier botanique très agréable et on redescend doucement sur Montner via les Cols del Bou et Col de la Bataille.

Santier botanique de Força Real
Santier botanique de Força Real
Retour à Montner
Retour à Montner

 

Non contents de cette randonnée de plus de 10km, nous saisissons l’occasion pour aller visiter les Orgues d’Ille-sur-Têt. L’endroit est surnommé le « petit Bryce Canyon » … le tout petit alors car la balade doit faire 500m, trois cheminées et retour au parking. 5€ par tête merci ! J’abuse un peu car c’est somme toute assez joli.

Orgues-Ille-sur-Tet-1 Orgues-Ille-sur-Tet-3 Orgues-Ille-sur-Tet-2

 

Le jeudi c’est finalement journée repos après une randonnée avortée à La Vall, le long de la Massane. Chemin mal balisé, gué nombreux et assez aléatoires dans leur franchissement ont raison de la bonne volonté des plus anciens, et nous rebroussons chemin après 45 minutes de balade.

 

Le Château Cathare de Peyrepertuse

Enfin, pour notre dernier jour, nous faisons une infidélité aux Pyrénées Orientales et passons dans l’Aude à la découverte des châteaux Cathares, et plus particulièrement celui de Peyrepertuse.

La route est déjà de toute beauté. Sans cesse on s’élève puis on replonge dans les vallées. Les petits villages semblent complètement isolés dans cette nature sauvage.

Le petit village de Cucugnan
Le petit village de Cucugnan

Il est possible d’accéder presque directement au château de Peyrepertuse en voiture, mais nous préférons gagner notre château, nous nous garons donc à Duilhac-sous-Peyrepertuse, et entreprenons à pied l’ascension jusqu’à la forteresse.

Quelques centaines de mètres plus loin, on regrette déjà. Ca monte très fort (plus de 300m de dénivelé positif en moins de 2km), et le chemin est de mauvaise qualité ce qui occasionne de nombreuses chutes aux enfants. Heureusement qu’ils sont aguerris par 9 mois de randonnées de par le monde ! Néanmoins on profite du paysage, Orchidées sauvages et autres fleurs jalonnent le parcours, et la fortification se fait de plus en plus imposante à mesure que l’on s’approche de la falaise de plus de 30m sur laquelle elle repose.

Chateau-Peyrepertuse-1

Arrivés au parking du château, nous soufflons mais ce n’est pas fini pour autant. Il faut encore contourner ladite falaise pour enfin entrer dans les ruines du château Cathare. La visite de celles-ci est certes intéressante, mais de mon point de vue c’est surtout le panorama exceptionnel à 360° qui vaut le détour.

Chateau-Peyrepertuse-2 Chateau-Peyrepertuse-4 Chateau-Peyrepertuse-5 Chateau-Peyrepertuse-3 Chateau-Peyrepertuse-6

Ensuite, il faut malheureusement tout redescendre. On l’aura mérité notre pique nique …

 

De retour au camping, il est déjà temps de refaire les valises (non sans profiter une dernière fois des jeux et piscines !).

Avec un temps exceptionnel tout du long, notre séjour à Argelès-sur-Mer aura été juste parfait … et nous laisse un goût de reviens-y, tant les possibilités pour randonner, visiter, en ville ou dans la nature, sont nombreuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *